Chapitre XL
Les adverbes

226. L'adverbe est un mot indéclinable qui se joint le plus souvent â un verbe et en détermine et modifie la signification, soit qu'il exprime la manière dont l'action se fait : Dionysius prudenter agit Denys agit prudemment, soit qu'il y joigne une circonstance ou qu'il ajoute à la proposition un jugement accessoire (orator hodie verba faciet l'orateur tiendra aujourd'hui un discours ; orator certe adfuit l'orateur a été assurément présent). L'adverbe est donc en quelque sorte pour le verbe ce que l'adjectif est pour le substantif ; cependant il n'est pas toujours nécessaire de le placer avec un verbe, mais il peut aussi être joint aux adjectifs, aux substantifs et même aux adverbes ; par exemple certe regius incontestablement royal ; vere pater vraiment père ; parum sincere peu sincèrement.

227. L'adverbe est un mot invariable qui n'a ni déclinaison ni conjugaison ; toutefois les adverbes qui sont dérivés d'adjectifs ou de participes sont susceptibles de comparaison.

228. On divise les adverbes, en adverbes dérivés (adverbia derivata) et en adverbes primitifs (adverbia primitiva).

Chapitre XLI
Les adverbes dérivés

229. Les adjectifs et les participes en -us, -a, -um et -er, -a, -um forment leurs adverbes en changeant la terminaison -i du génitif en –ē ; par exemple longus, longe ; ornatus, ornate ; pulcher, pulchre.

230. Il y a cependant quelques adverbes dérivés d'adjectifs de la 2ème déclinaison qui ont la terminaison -ō au lieu de –e :

arcano secrètement
secreto secrètement
perpetuo perpétuellement
precario à force de prières
cito vite
raro rarement
continuo tout de suite
sedulo assidûment
crebro souvent