51. Quelques mots ont au pluriel un sens différent de celui du singulier :

SINGULIER PLURIEL
ædes, -is, le temple ædes, -ium, la maison
auxilium, -i, le secours auxilia, -orum, les troupes auxiliaires
copia, -æ, l'abondance copiæ, -arum, les troupes
litĕra, -æ, la lettre literæ, -arum, les sciences
opĕra, -æ, la peine operæ, -arum, les ouvriers


52. Il y a des mots, qui ayant une double forme au nominatif suivent deux déclinaisons différentes ; on les nomme hétéroclites (heteroclita), tels que elephas et elephantus. Si par suite de cette différence de forme, ils ont en même temps un genre différent, on les appelle heterogenea, comme clypeus et par exemple clypeum. Quelques-uns de ces noms sont usités sous l'une de ces formes au singulier, sous l'autre au pluriel, comme vas, vasis, le vase, vasa, -orum, les vases.

Chapitre XII
Les adjectifs

53. L'adjectif s'ajoute au substantif pour en exprimer les qualités ; par exemple bonus pater, le bon père; pater est bonus, le père est bon. Comme par sa nature il est destiné à accompagner le substantif dans tous ses emplois, il est susceptible des mêmes genres, des mêmes nombres et des mêmes cas. Les participes, n'étant en quelque sorte que des adjectifs verbaux, leur sont tout à fait semblables quant' à la déclinaison.

54. Il y a des adjectifs, qui ont trois formes différentes, une pour chaque genre, ce sont les adjectifs en -er, -a, -um,
en -us, -a, -um et en -er, -is, - : pulcher, -chra, -chrum, beau ; bonus, -a, -um, bon ; celeber, -bris, -bre, célèbre ; satur est le seul, qui ait les terminaisons -ur, -a, -um.
Les adjectifs à deux formes ont la désinence -is pour le masculin et le féminin, -e pour le neutre : faciles, -e, facile.
Tous les autres n'ont qu'une seule forme pour les trois genres, excepté au neutre l'accusatif singulier et les trois cas en -a ou -ia du pluriel : audax, audacieux ; ingens, très grand ; vetus, vieux.